Giorda

 la part cachée


Du 7 mai au 18 septembre 2016
Vernissage en présence de l’artiste
Le 7 mai à partir de 16h30


Centre d’Art Yvon Morin
55 Rue du château –

26160 Le Poët-Laval
Tél. : 04 75 46 49 38 ou

06 76 17 68 79 

Gabriel à la balle, 1990, acrylique, 114 x 146 cm

Cette exposition fait suite à une rétrospective de Giorda qui a eu lieu de mai à fin juillet 2015 à Lyon dans l’Hôtel de la Région Rhône-Alpes. Faute de place Giorda n’avait pu exposer ces séries de figures. Nous venons donc en complément de cette rétrospective. Avec La part cachée, Giorda nous dévoile une autre facette de son art. « La part cachée, c'est la part intime de moi qui cherche à se dire au travers de la représentation de l'autre. Portraits et figures ont ainsi depuis 30 années de peinture suivi le déroulement de ma vie. Il est vrai que ces sujets ont fait irruption la plupart du temps dans des moments difficiles, comme s'ils étaient là pour exorciser quelque douleur et qu'ils en portaient les stigmates. Mais comme j'ai toujours peint en suivant mon inspiration, cette part cachée n'est pas en rupture avec le reste de ma peinture : elle dit simplement que le sujet de la peinture n'est pas un simple prétexte à peindre mais aussi un puissant moteur émotionnel avec lequel il faut composer ». Giorda

Les 30 toiles de cette exposition s’échelonnent de 1979 à 1998, soit 20 ans de vie picturale. Ces œuvres réunies pour la première fois ensemble, permettent de suivre le parcours et les interrogations d’un de nos plus grands peintres actuels.
Comme dans ses paysages, Giorda est doté d’une gestuelle énergique et d’un sens aigu des couleurs. Il projette sur la toile des images d’une grande force plastique et puissamment émotionnelles, parfaites symbiose du réel et de son monde intérieur.
1980 :
1 ère exposition à Lyon.
1982 :
Remarqué par Daniel TEMPLON avec qui il travaillera 10 ans. Expositions à Paris, en Suède, aux Etats Unis, Biennales et Foires Internationales d’Art Contemporain.
1984 :
Un an à Florence. A partir de 1992 : Expositions à Naples, Dresde, Lyon, Nice.
A partir de 1997 :
Expositions à Paris, Londres, Beyrouth, Lyon et la Galerie Serge Emiliani à Dieulefit.
2000 :
Séjour au Portugal pour un travail sur les azulejos.
2010 :
Suite à une visite au Prado, Giorda commence une série de peintures inspirées par Vélasquez (cf. vidéo sur internet : https://www.youtube.com/watch?=r2oREfYydA)
2015 :
« Giorda, l’espace de la lumière » Exposition d’une cinquantaine de ses œuvres à L’Hôtel de la Région Rhône-Alpes.
Giorda a participé en tant qu’auteur à de nombreux ouvrages (une dizaine). A produit pour Télérama une visite guidée (en vidéo) de l’exposition Vélasquez qui a eu lieu du 25 mars au 13 juillet 20015 au Grand Palais (Paris). FR3 Rhône-Alpes a consacré un reportage de son travail personnel sur Vélasquez le 6 mai 2015. De nombreux critiques d’art et écrivains dont Olivier Céna, Françoise Monnin ou encore Gérard Mordillat ont écrit des textes élogieux sur son travail.

La mort de Don Juan, 1980, acrylique, 140 x 150 cm

La captive, 1998, acrylique, 130 x 162 cm

 

Centre d'art

Yvon Morin

Informations :  04 75 46 49 38

  • Facebook Social Icon