• Centre d'Art

Ouvrages d'art et savoirs faire réunis au centre d'art Yvon Morin

Mis à jour : juin 21

Le lieu du centre d'art est une construction, dont le projet a été réalisé par un maçon expert dans les constructions en pierre et un maitre d'ouvrage passionné par les œuvres d'art.

De cette association de connaisseurs a abouti un ouvrage d'art, projet de construction regroupant un amphithéâtre extérieur en pierre, une bâtisse intégrant un Auditorium aux qualités acoustiques indéniables et des espaces intérieurs de salle d'exposition distribués par un escalier monumental à vis en pierre.



Une ornementation des lieux a été choisi par le maitre d'ouvrage en mettant en avant les arts et savoirs faire des artisans d'art.

Nous vous présentons dans cet article quelques unes de ces pièces d'art que vous pourrez retrouver en visitant ce lieu.


Escalier à vis en pierre avec garde corps en ferronnerie

L'impressionnant escalier à vis, qui dessert les deux niveaux de salles d'exposition du centre d'art, ne peut laisser indifférent les visiteurs. Il est réalisé entièrement en pierre, il est accompagné de son garde-corps en ferronnerie et en plexiglas (association très ingénieuse pour un lieu recevant public).



Enseigne de maréchal Ferrant

Le Bouquet Saint - Eloi, enseigne de maréchal-ferrant, provient d'Ariège, 1860. Ce nom est donné au chef d’œuvre, enseigne de compagnon que le maréchal-ferrant plaçait au dessus de la porte de son atelier. Le bouquet Saint - Eloi était composé de tous les fers que le compagnon savait exécuter, illustrant toutes les connaissances acquises durant son tour de France.


Coffre de monastère

Ce devant de coffre en bois de chêne et de noyer de grande dimension provient d'un monastère (Dauphiné, XVIIème siècle). C'est l'ancêtre de l'armoire dont l'usage ne s'est répandue qu'à partir du XVIIIème siècle. Ces coffres s'ouvraient, non par le haut, mais sur les cotés par des portes latérales.


Les mosaïques

Les mosaïques qui ornent la salle Auditorium sont en calcaire et marbre de différentes couleurs. Elles proviennent de la Méditerranée Orientale (Jordanie, Syrie) et datent des IV ème-VIème siècle. Réalisées à l'époque pour décorer le sol de riches demeures tombées en ruine, elles ont été découvertes par les archéologues et amenées en France, il y a quelques dizaines d'années. Primitivement, ces mosaïques reposaient sur un fond de mortier de chaux d'une épaisseur variable (entre 10 et 15 cm). Les techniques modernes ont permis de les préserver en leur état sur un fond en fibre de verre avec une épaisseur totale d'environ 3 cm, ce qui rend possible leur présentation sur une surface murale, comme un tableau.



Tailles et sculptures en pierre

Le centre d'art contient de nombreux éléments réalisés par des tailleurs de pierre (escalier, mur, amphithéâtre extérieur, bas relief ...). Le tailleur de pierre transforme la pierre en la taillant avec des burins et des ciseaux. La percussion donnée à l'outil enlève la matière dans la masse pour obtenir une forme. Il travaille la matière autant en bas-relief qu'en ronde-bosse.


On trouve aussi de nombreux éléments décoratifs réalisés par des sculpteurs de pierre: Le sculpteur de pierre produit des objets à visée artistique comme les statues ou les ornementations décoratives par exemple. Il s'adapte en fonction des commandes qu'il reçoit ou il peut créer des œuvres personnelles, abstraites ou figuratives. Vous trouverez au gré de votre visite dans le centre de nombreux éléments de sculpture en pierre comme la tête de lion, datant de l'empire Romain Ier/IIème siècle qui est un pied de table en marbre (Italie), ou encore les colonnes byzantines du XIème siècle. Ces deux colonnes en marbre d'Istrie, devaient faire partie d'un ensemble de quatre colonnes qui soutenaient le ciborium (le baldaquin) du cœur d'une importante basilique en Dalmatie (ex-Yougoslavie). Le fût de ces deux colonnes est entier, mais il manque les chapiteaux et les bases, qui devaient avoir environ 40cm de haut. Leur hauteur totale devait dépasser les 3 mètres.

Les sculptures des colonnes: La colonne de gauche représente l'arbre de la chute ou arbre de la connaissance. Seuls les animaux y sont représentés, pris dans les entrelacs dont ils sont en sorte prisonniers.Ils expriment la vie de l'homme, avec ses peines, ses joies, seule compte la vie terrestre, sans devenir. Les feuilles sont vierges, sans bouton floral, et l'ensemble des sujets représentés reste statique, il n'y a pas d'ascension vers le ciel, c'est à dire vers l'éternité.

La colonne de droite représente l'arbre de vie: Un personnage est représenté à plusieurs niveaux au milieu d'animaux; chaque sujet est entouré d'une arcade, qui est en fait une voûte céleste. Les feuilles portent une promesse de fruit, c'est à dire une promesse d'avenir, et l'ensemble des sculptures donne une idée d'ascension. Le personnage progresse vers le haut, et après avoir tiré une flèche vers le ciel, avec son arc (légèrement cassé) accède au dernier niveau, où il lui a été remis le "bandeau" sous le bras, qui lui donne le droit à la vie éternelle. Symboles numériques: Chaque colonne a quatre sujets représentés par étage, il y a dix étages, soit 40 sujets. Ce nombre de 40 est le nombre biblique des temps d'épreuve:

  • Les 40 jours du déluge

  • Les 40 jours du jeune du Christ après son baptême

  • Les 40 ans où les juifs ont erré dans le désert avant de traverser la terre promise.


Outre le fait que le centre d'art ait été construit en alliant les savoirs faire de maçons, des tailleurs de pierre et qu'il soit orné de nombreuses pièces et ouvrages d'art, il a aussi été réalisé avec une acoustique de salle de concert. La technicité mis en place pour avoir une acoustique de qualité est une belle prouesse dans cette construction. Si vous avez l'occasion de venir voir un concert à l'Auditorium, vous pourrez vous rendre compte de la qualité sonore de ce lieu, qui a été conçu avec des plafonds acoustiques.


Ainsi on peut dire que cet équipement culturel est une alliance de technicité, de savoir faire à l'usage de l'art et de la musique situé au cœur d'un village perché de la Drôme.




Centre d'art Yvon Morin

55 rue du château

26160 Le Poët-Laval

09 75 73 10 50  // contact@centre-art-drome.com

Instagram: centre_art_YvonMorin

  • Facebook Social Icon

Copyright © 2020 -All rights reserved